franchise France franquicia Espana franchise Belgique

Franchise, portail des franchises

Enseigne du mois

http://www.toute-la-franchise.com/franchise-636-hydroparts.html

Newsletter (s'inscrire)

Votre email :

Annuaire de la franchise

Rechercher une franchise :
- par ordre alphabétique
- par secteur d'activité
- par apport personnel

Prochains salons

Aucun salon prochaînement.

Définition : la franchise, comment ça marche ?

Dernière édition le 15/09/2016

Vous souhaitez en savoir plus sur le principe de la franchise ? On vous explique tout ici.

La franchise est un contrat commercial entre une entreprise déjà en activité et un entrepreneur indépendant qui souhaite utiliser la marque ou l’enseigne de la première en créant une activité exploitant le même concept. Le franchiseur est un professionnel qui veut développer sa société en réseau et gagner des revenus supplémentaires. Le franchisé est une personne morale ou physique qui désire monter une affaire clé en main tout en s’appuyant sur la notoriété et l’expertise de son partenaire.

Historique de la franchise

 

La franchise a pris naissance aux États-Unis dans les 1930 pour contourner les réglementations relatives au monopole. La loi voulait effectivement interdire la mainmise des grandes sociétés sur un secteur d’activité afin d’établir la libre concurrence. En mettant en place une franchise, une grande marque permet à des entrepreneurs indépendants de créer leur propre commerce et d’exercer leur activité tout en vendant et diffusant ses produits. Ce concept a fait son arrivée en Europe à partir des années 1950, mais c’est à partir de l’année 1980 qu’elle a commencée à prendre de l’ampleur. Actuellement, la franchise est devenue un modèle économique prisé par les enseignes de grande renommée, comme le magasin de prêt-à-porter Zara ou la chaîne de restaurants Subway. En 2016, on dénombre 1 900 franchiseurs avec à peu près 70 000 points de vente établis en France.

La Franchise, un commerce organisé

La franchise est une forme de commerce organisé. C'est-à-dire que le point de vente appartient au commerçant qui l’a créé. Celui-ci gère son activité et il reste juridiquement indépendant du franchiseur, contrairement au commerce intégré où les points de vente appartiennent à un seul propriétaire (l’entreprise mère).

Le contrat de franchise met en relation deux parties réunies par une convergence d’intérêt. D’un côté, il y a le franchiseur potentiel, une entreprise qui a réussi à développer un concept original et dont la réussite commerciale (rentabilité, multiplication de la demande, positionnement favorable par rapport à la concurrence) l’incite à étendre géographiquement sa zone de production et/ou de commercialisation. De l’autre, il y a le candidat à la franchise, un entrepreneur qui souhaite exploiter le même concept en utilisant le nom ou la marque du franchiseur.

Conséquence du contrat de franchise

Le contrat de franchise fait naitre des droits et des obligations à l’égard des cocontractants. Le franchiseur doit mettre à la disposition du franchisé sa marque et son savoir-faire. Il a aussi l’obligation d’assister ce dernier pour le bon déroulement de l’activité. Il garantit en outre une exclusivité territoriale (un seul franchisé de la même enseigne sur une zone géographique déterminée). En contrepartie, le franchisé paie une somme dont le montant est généralement un pourcentage (fixé à l’avance) du chiffre d’affaires annuel. Selon la nature de la franchise, le franchisé paie ou non un droit d’entrée. Pendant la durée du contrat, chaque partie est tenue de respecter scrupuleusement les clauses du contrat sauf disposition contraire à la loi.

 Les différents types de franchise

La franchise touche plusieurs secteurs d’activités dont la plupart concernent la vente de produits et la prestation de service. Elle peut être classée en trois catégories différentes :

 

  • Franchise de distribution : le magasin du franchisé porte l’enseigne du franchiseur et les produits vendus sont de la même marque que ceux du dernier. Exemple : vente de burger.
  • Franchise de service : le franchisé réalise des prestations de services conformément à la méthode et aux directives du franchiseur. Il utilise également le nom ou la marque du franchiseur. Exemple : salon de coiffure.
  • Franchise industrielle : la franchise fabrique et distribue des produits faisant partie de la propriété industrielle du franchiseur. L’exemple type est Coca-Cola qui produit localement ses boissons par l’intermédiaire de producteurs locaux.

 

 

Les avantages de la franchise

La franchise permet à une société en pleine expansion de développer ses activités en déléguant à des entreprises indépendantes la gestion et l’exploitation de nouveaux points de vente. Pour les particuliers, c’est un moyen de créer facilement une activité lucrative. Voici les avantages de cette forme de collaboration commerciale :

Pour le franchiseur :

 

  • Accroitre le nombre des points de vente et percevoir des revenus supplémentaires sans financer la création desdits points de vente.
  • Augmenter sa visibilité et sa force de vente par rapport à celle des concurrents. Un client qui a mangé dans un Subway lors de ses déplacements à Nice en parlera à ses collègues de Strasbourg et il mangera dans un Subway parisien s’il est de passage dans la capitale.
  • Obtenir un retour d’expérience venant de chaque membre du réseau pour optimiser les forces, saisir les opportunités, réduire les faiblesses et écarter les menaces.

 

Pour le franchisé :

 

  • Le franchisé dispose d’une entreprise clé en main pour pouvoir hériter d’une activité déjà établie à bien par le franchiseur.
  • Il peut compter sur la notoriété de son franchiseur pour attirer la clientèle et s’appuyer sur le savoir-faire et les produits de celui-ci pour fidéliser ses clients.
  • Les membres du réseau qui exploitent sous la même enseigne et selon un standard commun sont en quelque sorte une publicité en soi. Mais en plus, le franchiseur effectue au bénéfice du réseau des campagnes publicitaires pertinentes au niveau national ou international ; le franchisé peut bénéficier d’une clause d’exclusivité territoriale.

 

 

Les contraintes de la franchise

Le contrat de franchise impose quelques contraintes tant pour le franchiseur, que pour le franchisé.

 

  • Pour le franchiseur, le premier inconvénient est l’obligation de renoncer à s’implanter pleinement dans les territoires occupés par des franchisés. En effet, si le franchiseur reste le propriétaire de ses points de vente, il gagnera largement plus que les redevances payées par les franchisés. Vient ensuite la nécessité d’adapter sans cesse sa structure pour suivre le rythme de croissance de ses partenaires. À cela s’ajoutent des obligations de formation et d’accompagnement.
  • Pour le franchisé, la contrainte réside au niveau de l’obligation de se conformer au concept développé par son franchiseur.
Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter l'article complet de définition de la franchise sur Toute-La-Franchise.com

 

 

Retour à la liste des articles de la franchise.