franchise France franquicia Espana franchise Belgique

Franchise, portail des franchises

Enseigne du mois

http://

Newsletter (s'inscrire)

Votre email :

Annuaire de la franchise

Rechercher une franchise :
- par ordre alphabétique
- par secteur d'activité
- par apport personnel

Prochains salons

Aucun salon prochaînement.

Cession transmission : En 2014 les franchisés se laissent le temps de voir

Dernière édition le 27/11/2014

En moyenne, les franchisés envisagent de passer la main dans 10,1 ans

Selon la 11e enquête sur la franchise publiée par la Fédération Française de la Franchise (FFF) et la Banque Populaire, un tiers des franchisés envisagent de céder ou transmettre leur entreprise d’ici à 5 ans.
 
Chaque année depuis 11 ans, la Fédération Française de la Franchise et la Banque Populaire interrogent les franchisés pour faire le point sur leurs intentions en matière de cession transmission. Selon les résultats de l'enquête 2014 menée en juin dernier autour de 405 entretiens téléphoniques révèle qu'en moyenne, les franchisés envisagent de céder ou transmettre leur entreprise dans 10,1 ans, soit un peu plus tard qu'en 2013 (9,5 ans) et en 2012 (9,3 ans). « Un tiers des franchisés envisagent de céder ou transmettre leur entreprise d’ici à 5 ans, cela concerne 48% des 50-64 ans. » ajoutent les auteurs de l'enquête.

Outre ces franchisés à l'itinéraire déjà bien programmé, l'enquête note que « la part des franchisés ne sachant pas quand ils transmettront ou céderont leur entreprise poursuit sa progression : ils sont 28% en 2014 contre 22% en 2013 et 15% en 2012. Ils sont par ailleurs 21% à envisager cette transmission dans plus de 10 ans. »

Autre chiffre : Au cours des 2 dernières années, 2,4 franchisés en moyenne ont cédé ou transmis leur entreprise. « Il y a ainsi peu de départ de franchisés et dans 1 cas sur 2, il n’y a pas eu de transmission ou cession de l’entreprise au cours des deux dernières années. »

Des motivations de cessions diverses
 
Les principaux motifs qui inciteraient un franchisé à céder son entreprise à courte échéance (moins de 5 ans) sont essentiellement de profiter d'une opportunité financière (66 %). Le départ à la retraite et l'arrêt de l'activité arrivent en seconde position à hauteur de 44 %, suivis de l'opportunité d'un changement d'activité possible (34 %). « Il ressort parallèlement que 63% des franchisés se sentent mieux armés qu’un commerçant isolé pour transmettre leur entreprise dans de bonnes conditions. Ils ont confiance dans leur modèle de développement. » Reste à savoir ensuite à qui transmettre son entreprise.

Sur ce point, les franchisés envisagent plus scénarios possibles. Dans le détail, les principaux successeurs seraient comme en 2013, un salarié de l'entreprise (17% vs 21% en 2013), a égalité avec un nouveau franchisé (17% idem à 2013). Arrivent ensuite un autre franchisé installé à 16% (9% en 2013), le franchiseur à 15% (19% en 2013), ou un membre de la famille à 6% (2% en 2013).

Les autres réponses sont à 4% un autre type de personne (3% en 2013), a qui voudra (8% en 2013), un commerçant sans enseigne (7% en 2013) ou au plus offrant (3% en 2013). La reprise par un investisseur ne totalise qu'1% en 2014 (moins de 1% en 2013).
 
 
 
 Dominique André-Chaigneau, Easy Franchise ©